Yokonoe





Yokonoe a déjà joué sur la scène du Bourg, face à l’enseigne VEDETTE, il y a longtemps : on les a trouvés bons, on les a trouvés sympas, mais à la fin du concert – pas comme des vedettes du tout – ils n’avaient pas de CD’s à vendre! Ils ont donc bossé dur entre-temps […]

Yokonoe a déjà joué sur la scène du Bourg, face à l’enseigne VEDETTE, il y a longtemps : on les a trouvés bons, on les a trouvés sympas, mais à la fin du concert – pas comme des vedettes du tout – ils n’avaient pas de CD’s à vendre!
Ils ont donc bossé dur entre-temps et reviennent avec leur premier CD intitulé « Bathyscaph », tout frais, tout neuf, tout beau, il a été enregistré, mixé et co-produit par Pascal Hirt au studio La Fonderie (Beautiful Leopard, Soften) et masterisé par Julien Grandjean.
Quand on passe ce disque à la maison un dimanche après-midi d’automne, il manque juste le film qui va avec, dont la bande originale est pleine de mélancolie et de puissance. Les morceaux s’alignent et se répondent pour former une sorte de berceuse pour adultes. Cet album joue avec les textures sonores d’instruments exotiques, presque oubliés : ça souffle, ça vibre, ça gratte et ça siffle sur des mélodies entraînantes. C’est donc avec plaisir et pas mal d’impatience que nous accueillons une nouvelle fois Benoit Gisler, Gilles Zehnder, Duy Quan
Nguyen et Frank Bongni pour un concert multi-instrumental dont ils ont le secret.