THE SAD RIDERS (CH)
Aftershow: Dj D’Able-In (Disc-à-Brac)

SAMEDI 06 MARS
Bar: 20h30
Début: 22h
Entrée 15.-//Aftershow: 5.-

« In The End We Always Win » (optimiste les bougres, ça c’est tout Rock, la rédemption au bout d’une route sombre et jonchée d’états d’âme torturés), c’est le premier album du projet solo de Chris Wicky à découvrir ce soir au Bourg.

Bien connu comme le chanteur et guitariste des Favez, là il mène sa cavalerie triste avec des morceaux qui s’éloignent de la ligne musicale qu’on lui connaît.

Loin des larsens et de la grosse artillerie Rock’n’Roll, il exploite une autre envie, celle de se rapprocher du songwriting, d’une pop-folk aux influences des terres de l’Oncle Sam …

Il écrit les treize titres de « In The End We Always Win » et s’entoure de trois des membres de la formation suisse alémanique Coal (Charlie Silverman à la guitare, Arno Trucker à la batterie et Claudio Treble à la basse) pour l’accompagner dans leur interprétation. Mais pas seulement, on retrouve aussi le chanteur et guitariste de Chewy, Greg Wicky (guitare, voix) et Jefferson Albelda claviers des Favez (piano).

Influence Folk, mais pas de trop s’il vous plaît sur un titre comme « Victoria » où il invite la chanteuse Heidi Happy, le Rock des ascendances originelles sur « Travel Night » ou « Professional Man », la Country sur un titre comme « Mr Porter », et les guitares désamplifiées sur « You Can’t Go Wrong ».

Et de quoi ça parle ? Des filles : celles qui t’élèvent (« Baby Dancing Over The Sun ») et celles qui t’achèvent (« Evil ») ; De la filiation : peut-être celle qui te grandit tordu, mais qui fait que t’es debout quand même…

Pour vous faire une idée:

« Victoria »

« Mr Porter »

« You Can’t Go Wrong »

http://myspacetv.com/index.cfm?fuseaction=vids.individual&videoid=64077445

AFTERSHOW
DJ D’ABLE-IN (DISC-à-BRAC)
00H ENTREE 5CHF

PastRock, PostProg, BlackFuzz & HeavyBeat

A la grande époque de la transmission de données sonores tous azimuts et du mash-up condensé, il fait parfois bon prendre le temps.

Prendre le temps d’écouter. Faire confiance à une disquaire qui n’est pas seulement là pour vous commander plus vite que son ombre le dernier album porté aux nues par Pitchfork.com.

Ecouter les sons proposés par un travailleuse qui, comme un mineure, ou une démineuse, c’est selon, poursuit la fouille minutieuse de ses ancêtres. Le sillon qui grésille. Des heures dans des caves à creuser des collections poussiéreuses. Des nuits à lire le pire de la presse musicale…

Du dansant et du scotchant, du Rock et de la Soul, du sobre et de l’exubérant, de l’Electro et de la Pop, du planant et du brutal, du Rap et duBlues, du Geek et du populaire.

Dj D’able-in c’est la moitié féminine de Disc-à-Brac, qui n’en a pas fini de vous bousiller les pieds à coup de passion enfantine.