Rusconi (Vernissage d’album)

MERCREDI 21 AVRIL
Bar: 19h
Début: 21h
Entrée: 15.-

Déclaration d’amour à Sonic Youth, le trio jazz zurichois Rusconi s’offre une relecture du mythique groupe new yorkais. Inattendu et surprenant. A découvrir le 21 avril au Bourg le temps d’une date unique en Suisse romande.

Rusconi, ça sonne un peu comme une entreprise de construction. Ici, en l’occurrence, c’est plutôt la reconstruction qui marque le quatrième opus du trio suisse alémanique.

Un hommage des pisteurs du noise rock n’était pas celui auquel on aurait pu s’attendre de la part du trio jazz, certes énergiques, mais de composition plutôt traditionnelle et de formation classique.

Pourtant bande son de l’adolescence de Stefan Rusconi, le pianiste a toujours rêvé de revisiter l’oeuvre de la « jeunesse sonique ».

C’est aussi l’ouverture à l’improvisation et les liens tissés entre Sonic Youth et le jazz par ses collaborations avec le New York Art Quartet, Derek Bailey, William Hooker ou encore Mats Gustafsson qui ont probablement encouragé Rusconi à ouvrir ce champ des possibles a priori improbable.

Et il faut reconnaître qu’on est loin du pastiche. La voix est absente du projet et Stefan Rusconi n’a pas cédé à la facilité de transposer, par exemple, la guitare aux saxophones pour rappeler ou retrouver l’énergie des titres originaux. Il a fallu au contraire repenser les tempos pour que le piano puisse offrir une interprétation cohérente des partitions initiales.

Rusconi n’a jamais été en contact direct avec Sonic Youth durant la préparation de l’album, probablement pour le meilleur, maintenant ainsi une distance constructive à cet exercice de réinterprétation.

« It’s A Sonic Life » est paru le 19 mars chez Sony Allemagne et la cover de l’album est signée Pipilotti Rist.

Image de prévisualisation YouTube

Extraits de « It’s A Sonic Life »

Rusconi- Sunday

Rusconi – The Destroyed Room