RHYS CHATHAM (US)
BEN VIDA (US)

MERCREDI 16 AVRIL
Bar: 20h30
Début: 21h00
Entrée 20.-| Billet combiné avec le concert d'Oren Ambarchi: 25.-*

Noise rock | Experimental

Achat Billet

* LES BILLETS COMBINES SONT A RETIRER A LA CAISSE DU BOURG - UNIQUEMENT - LE SOIR DU 16 AVRIL. POSSIBILITE DE RESERVATION AU 021 311 67 53.

Père fondateur du noise rock, pionnier sans lequel Sonic Youth, Jesus and Mary Chain ou My Bloody Valentine n’auraient probablement jamais vu le jour; Rhys Chatham lui-même – sans les influences de la Monte Young, de Glenn Gould, de Morton Subotnik, de Tony Conrad ou celle des Ramones – ne serait pas ce mythe vivant incontesté.

Compositeur, guitariste et trompettiste issu de la scène minimaliste new yorkaise, figure de la no wave, instigateur à la fin des années 70 des ensembles pour guitare électrique – dont il se dispute l’innovation avec Glenn Branca – Chatham débute avec des compositions pour trio de guitares pour atteindre le gigantisme d’ensemble pour deux cents guitares électriques en 2009 avec A Crimson Grail.

Parallèlement à ces bataillons de guitaristes et quasi tout au long de sa carrière, Chatham compose également pour les brass bands (trompette, cornet, bugle, percussions, etc.).
Son dernier album en date « Harmonie du soir » est d’ailleurs un condensé de plus de trente ans d’affinités multiples.

Au carrefour du rock, de la noise, de l’avant-garde et du punk, ce sont les répétitions, les longueurs, les delays, les superpositions successives de couches sonores qui sont à la base de l’œuvre de Chatham, qui sans faste, en solo, foulera la scène du Bourg. Grand.

Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube

Artiste sonore, compositeur et improvisateur, Ben Vida a depuis longtemps quitté le bastion des newcomers.

Depuis près de deux décennies, il sillonne la communauté expérimentale internationale avec une longues liste de projets, de groupes (Town and Country, Bird Show) et d’albums (plus de vingts paru sur – entre autres – Thrill Jockey, Drag City, PAN, Amish, Hapna ou Kranky) et de collaborations (Keith Fullerton Whitman, Tony Conrad, Rhys Chattam).

Synthétiseurs modulaires commandés par ordinateur : entre modulations analogiques, manipulations électronique et abstractions mélodiques le New Yorkais s’exécute avec virtuosité.