PREMIER RANG





LES GIMMICKS CONSOMMATOIRES QUI FONT DU BIEN ET QUI SERVENT… Premier Rang, jeune parisien signé sur Italians Do It Better, label néo space disco américain établi dans le New Jersey et mené par Mike Simonetti. C’est ça l’heure heureuse de la communication globalisée. Un grand shaker qui secoue l’espace-temps et rend possible le meilleur des […]

LES GIMMICKS CONSOMMATOIRES QUI FONT DU BIEN ET QUI SERVENT…

Premier Rang, jeune parisien signé sur Italians Do It Better, label néo space disco américain établi dans le New Jersey et mené par Mike Simonetti.

C’est ça l’heure heureuse de la communication globalisée. Un grand shaker qui secoue l’espace-temps et rend possible le meilleur des cocktails.

Le gourou Simonetti repère les titres de Thomas Borgé aka Premier Rang sur sa page My Space et l’invite à les sortir sur le label. Tout s’enchaîne. La magie pas toujours fantasmée d’Internet…. En parlant de réseau d’information globalisée, j’ai mes addictions.

L’une d’elles: ma revue musicale quotidienne dans l’onglet « Just arrived » sur Boomkat.com. Pendant longtemps ce distributeur indépendant
n’est resté qu’un relais informatif qui me permettait de me tenir au courant des dernières sorties jusqu’à… la carte de crédit, damned… Je ne me féliciterais jamais assez d’avoir opté pour la solution PrePaid… Quand y a plus, y a au moins pas moins…

Si je vide mon panier sans le trouer, j’ai bien usé mon index sur l’onglet « ajouter au panier »…

On a tous nos petites faiblesses pour satisfaire trivialement le besoin de posséder, mais surtout celui d’embaumer la banalité du jour qui succède au précédent, sans peu d’éclat…

Pour certains, c’est les restaurants, les voyages, la pédicure, le sac à mains ou la paire de chaussures griffées.
Je pourrais, en masquant toute transparence, avouer que pour moi ce n’est que la musique, le cinéma et la littérature et omettre qu’il y aussi… les objets tombés du camion et sans aucune légitime utilité, glané longtemps dans les « Todo a 100 pesetas » espagnols tenu d’une main de fer par la diaspora chinoise, les fringues pas chères (on peut en acheter plus et surtout plus souvent) et tout dernièrement un foutu correcteur de teint Dior à 45.-, juste parce que la journée avait été dure et que je me suis retrouvée au mauvais endroit, au mauvais moment, face à la mauvaise personne: 18h45, stand Dior chez Manor, face à une très professionnelle vendeuse qui a même réussi à me redessiner le contour des yeux devant tout le monde, juste pour que je puisse constater les miracles de ce microscopique (10 ml) tube à 45.-.

Grand moment de solitude…

Mais pas toujours, car l’achat compulsif ne provoque pas que de mauvais retours sur investissement pour la conscience : sur Boomkat, c’est toujours sans regrets, ni désaccord momentané avec soi, quand après plusieurs clics, tu tombes sur ce morceau qui ne sortira plus de ton casque, ni de ta tête pour les neufs jours à venir.

L’été dernier, je fais ma ronde musicale quotidienne quand je découvre « Les Corps Humides » et son edit dub « La Ronde» de Premier
Rang, paru sur Italians Do It Better, qu’on ne présente plus, mais pour ceux qui ne remettraient pas : Le label qui a levé de ses cendres
le Cosmic Disco, ce slow disco atmosphérique (seule alternative pour produire du bon disco (appréciation toute personnelle)) reformulée
par Glass Candy, Chromatics, Nite Jewell ou encore Farah…

Chez Premier Rang, les références sont plus larges, même si elles sont toutes issues d’un même temps béni, celui du Proto- et du Post-punk, du Space Disco et de la New-wave.

Depuis ce premier EP, ce tout jeune prodige a été playlisté par le magazine Tsugi pour son remix Electronic Shoegaze, « Over and Above » des très Synth-pop Death in Plains.

Mais aussi signé sur Eskimo Recordings (Lindström, Prins Thomas, Aeroplane) avec le titre « Chloé and Zoé » figurant sur le deuxième volume de la compilation « Cosmic Balearic Beats ».

Ce sont ses productions, différents edits et remixes pour Thisinotanexit, 2020 vision et Opilec Music qui occupent actuellement son temps. On s’impatiente du projet d’un premier album. Pour patienter justement et découvrir le talent de Premier Rang, c’est une sélection de ses titres et de son univers musical qu’on reçoit au Bourg pour un dj set qu’il serait bon de consommer sans compter et en toute bonne conscience.