POP. 1280 (US)
BIGPANTS (CH)
AFTERSHOW: BLACKSMORE (FR)

VENDREDI 07 FEVRIER
Portes: 21h30
Début: 22h00
Entrée 15.-| 10.- avec la carte du Salopard || Aftershow: 5.-

Industrial, post hardcore, synth-punk || Rock, electro, new-wave

Achat Billet

POP. 1280 (US)

Nom tiré du roman noir de Jim Thompson paru en 1964, fondé en 2008 à New York autour de Chris Bug et d’Ivan Lip, Pop. 1280 concentre un matraquage de beats industriels, de psychose synth-punk Gary Numan-esque et de déviations-sinuosités- dérivations hypnotiques.

En 2013, – battant le fer tant qu’il est chaud – à peine une année après la sortie du liminaire « Horror » (Sacred Bones Rec.), paraît « Imps Of Perversion » dont Martin Bisi signe la production.

Sombre et organique tout en ne renonçant pas aux assauts de synthés analogiques ; la luxure, la confusion sexuelle, la tentation et la débauche thématisent ce deuxième album.

Des préoccupations qui paraissent bien nostalgiques pour ne pas dire romantiques si l’on considère l’ère de désespoir, de morosité et de violence (si peu) larvée dans laquelle l’Occident et ses crises successives (et à venir) ne cessent de s’enliser et de ne pas (plus) se relever…

Au final, cette noirceur aux ascendances 80’s dont les fantômes de Suicide, The Birthday Party, D.A.F., des Pussy Galore ou de Cabaret Voltaire assurent les arrières, nous berceraient presque de l’illusion d’une jeunesse en révolte dont l’âge adulte promettra – certes – l’ennui, mais un certain confort…

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

BIGPANTS (CH)

« « – Retour de Bigpants - (Thomas: guitare/voix, Thibault (Shit Browne): claviers/voix, Blacksmore: beat/computer ) – il jouera de nouveaux titres et d’autres: la rencontre de Suicide, The Fall et My Bloody Valentine, dans un club japonais à 6 heures du matin cette fois. »

« Ouais, et pis, le DJ a joué Neu! et Kraftwerk et ce remix de Soft Cell par je-sais-plus-qui. »

« C’est aussi bien que ça Bigpants? »

« C’est mieux. » »

AFTERSHOW

Blacksmore (fr)


Kraut, space disco, post-punk, synth-wave

Blacksmore aka Premier Rang revient en 2012 avec un nouveau projet artistique – et un nouveau nom – regroupant illustrations minimalistes et photos.

Côté musique, du DJing et des productions avec un son qu’il qualifie de “black dream”. A écouter sur un premier EP paru en octobre sur son label Blacksmore Records. Un second est encore à venir avant la sortie d’un long courant 2014…

Entrée 5.-