ONE LICK LESS (FR)
Premières parties: YELLOW TEETH (CH) et CHRIS PUREKA (US)

MERCREDI 26 FEVRIER
Portes: 20h30
Début: 21h00
Entrée 15.-|10.- avec la carte du Salopard || Show me… Entrée libre

Americana, blues, math-rock || Folk, Americana

Achat Billet

ONE LICK LESS (FR)
Americana, blues, math-rock

One Lick Less - initialement projet solo de Julien Bancilhon (guitares, voix), désormais en duo avec le batteur Basile Ferriot – navigue entre blues intimiste, americana déviante et math rock spectral.

D’un côté les cordes : mélodies sinueuses, intensité dosée, accords bizarres… d’un autre : une batterie sans grosse caisse, et un jeu d’une grande finesse : rythmiques fragmentées, accents bien sentis.

Deux albums au compteur dont « Spirits of Marine Terrace » paru courant 2013 et quelques scènes partagées avec entre autres L’Enfance Rouge, David Grubbs (dont la parenté frappe), Steve Gunn ou encore Matt Eliott.

Riche dans la réduction à l’essentiel.

Image de prévisualisation YouTube

PREMIERES PARTIES

YELLOW TEETH (CH)
Folk, Americana

© Mehdi Benkler

Piano, voix et guitare acoustique.

Sans emphase et d’une singulière maturité Yellow Teeth aka Tiziano Zandonella (la vingtaine à moitié entamée) trace la route d’une country folk des pionniers, né de la cuisse des Young, Cash, Dylan ou Van Zandt.

Brillant storyteller, Yellow Teeth habille ces textes d’une instrumentation soignée qui contraste avec une voix plus accidentée.

Un premier split ep partagé avec l’autre révélation folk romande, Billie Bird paraît à l’automne dernier avant la sortie potentielle – on la lui souhaite – d’un premier long courant 2014.

CHRIS PUREKA (US)
Country folk

Chris Pureka débarque enfin sur le vieux continent, après déjà dix ans de carrière outre-atlantique. « How I Learned To See In The Dark », son nouvel album studio, suit des centaines de concerts tout-terrains, des pubs du Connecticut aux grandes scènes de festival aux côtés des Lumineers ou de Ani di Franco; « Wrecking Ball », le premier single de ce troisième album, représente bien la country folk de Pureka, qui rappelle parfois Joni Mitchell ou Ryan Adams.

Image de prévisualisation YouTube