OK Vancouver Ok





Home Sweet Home Quand il s’installe à Vancouver, Jeffrey Johnson peine à se convaincre qu’il est vraiment là où il devrait être. Au terme d’une session d’enregistrement, installé derrière sa fenêtre, le regard sur l’extérieur, il se répète « Ok, Vancouver, Ok ». La formule restera et devient le nom du projet et le titre de deux […]

Home Sweet Home

Quand il s’installe à Vancouver, Jeffrey Johnson peine à se convaincre qu’il est vraiment là où il devrait être. Au terme d’une session d’enregistrement, installé derrière sa fenêtre, le regard sur l’extérieur, il se répète « Ok, Vancouver, Ok ».

La formule restera et devient le nom du projet et le titre de deux morceaux qui figurent sur son premier album « The Balcony » (2005).

Un projet home-made pour 4-pistes. Multi-instrumentiste, les titres sont presque exclusivement construits à la maison grâce à une démultiplication de pistes dépendantes des improvisations et des collages spontanés du songwriter, qui, en véritable homme orchestre, jongle avec les synthés, boîtes à rythmes, guitares acoustique et électrique, cuivres, orgues, voix et effets.

Projet solo cependant très collaboratif, puisque sur les huit albums (cd, lp, cassette, cdr) que comptent à ce jour la discographie de Ok Vancouver Ok, pas un n’y voient pas figurer au moins deux musiciens-amis invités.

Entre Pop lo-fi et Folk expérimental, oscillent avec une brillante maladresse de doucereux et stellaires arrangements mélodiques proches de la comptine et des ballades électriques et réverbérées plus mélancoliques.

Les mélodies aux synthés et les rythmiques électroniques flirtent avec une fausse naïveté. La voix tient tout relativement ses notes et se décline en chœurs, en solo ou en spoken word. Les dérapages vocaux tendrement maladroits rappelle souvent Daniel Johnston, le regard torve et la camisole chimique en moins.

La voix qui flanche, une instrumentation et des enregistrements DIY, des mélodies simples et une construction anarchique de titres sans couplets ni refrains et voici le gentil fantôme canadien !

Dans une troublante et pourtant toute cohérente démarche, Jeffrey Johnson mêle une dramatique et toute solennelle beauté à une jovialité débridée et communicative.

M.J.

www.myspace.com/okvancouverok

www.myspace.com/rowboatsound