MONTELLY FILM FESTIVAL
Aftershow: Posh Boy (Belair records) & Dr Ze

VENDREDI 15 JANVIER
Bar: 20h30
Début: 21h
Festival: Entrée libre//Aftershow: 5.-

Pour tous ceux qui ne sont pas invités aux soirées VIP de Soleure, voici une alternative simple et conviviale!
Pour la sixième édition de ce petit festival, nous vous proposons une pelletée de courts-métrages de tous les coins du monde. Le mot d’ordre du festival: des films bêtes et méchants, surprenants, engagés, sinistrement drôles ou juste bien foutus. On passe de l’un à l’autre sans crainte de s’ennuyer et entre chaque session, vous pourrez grignoter quelques délices salés et sucrés. Les détails du programme: c’est ici!

affiche-montelly2010

Pour ceux qui n’étaient pas là au début, et il y en a beaucoup, il est bon d’expliquer que ce festival du film est né dans la ferveur d’une certaine époque du Café de Montelly, où il y faisait bon vivre et manger.

Chaque 2ème week-end après la rentrée des vacances d’hiver, ce festival se mettait en place au milieu des tables et des chaises du bistrot, et deux projecteurs, de part et d’autre de la salle, projetaient des films.

Quand le Café de Montelly a été remis, et que le Café-théâtre du Bourg a ouvert ses portes, le Festival du Film de Montelly y a tout naturellement trouvé un nouveau toit.

L’événement avait une couleur et un public enthousiaste. Alors, afin de signifier à chacun que son âme n’avait pas changé, il a gardé son nom. Mais n’étant plus lié au quartier de Montelly, c’est devenu une appellation.

Quant à l’essentiel, c’est-à-dire son contenu, il propose toujours une majorité de courts métrages, classés en trois catégories: la première « Fallait pas commencer… » plutôt ludique, surprenante et cocasse; la deuxième « Faut pas pousser Mémé… » un peu plus bousculante; et la dernière « Faudra pas venir pleurer… » qui ne vous laissera définitivement pas indifférent.

Pour ceux qui apprécient le second degré et l’humour noir !

Fallait pas commencer
Programme I
21h00 – Entrée libre

Packing, Behrooz karamizade, 4′, Allemagne, 2009

Dans l’effervescence d’un marché, deux petits garçons à la trop lourde responsabilité de ramener de quoi nourrir leur famille. Premier film d’une trilogie sur l’enfance en Iran.

Image de prévisualisation YouTube

Brave Donkey, Gaysorn Thavat, 12’, 2008, Nouvelle-Zélande

Brian ne pensait pas qu’il avait encore quelque chose à perdre… on n’est jamais trop attentif à sa dignité…

Image de prévisualisation YouTube

Sunday Mornings, Jannicke Laker, 9’, 2008, Norvège

Retour périlleux chez soi après une soirée plutôt arrosée…

The Last Breath, David Jackson, 15’, 2009, Royaume-Uni

Une famille se livre à une idyllique excursion en plongée sous-marine. Celle-ci vire au cauchemar quand celle-ci refait surface et s’aperçoit qu’il n’y a plus d’air à respirer sur la terre ferme…

Little Face, Matthew Walker, 11’, 2009, Royaume-Uni

Nathan n’avait jamais imaginé pouvoit revoir Little Face un jour. Little Face avait toujours gardé espoir.

Image de prévisualisation YouTube

Unexpected Company ?, Helge Skoog & Tomas Norstrom, 4’, 2008, Suède

Quelle magnifique soirée au bord de la mer ! Un dîner délicieux, un verre sur la terrasse, mais il fait de plus en plus chaud…

Tile M for Murder, Magnus Holmgren, 8’, 2008, Suède

Lors d’une partie de Scrabble particulièrement réaliste, un mari trouve l’opportunité inespérée de se débarrasser de sa femme exécrable.

Image de prévisualisation YouTube

Une leçon particulière, Raphaël Chevènement, 10’, 2007, France

Cyril, dix-sept ans, prend un cours particulier de français avec Éva, vingt-sept ans. Ils étudient un poème d’amour de Victor Hugo.
http://video.google.com/videoplay?docid=7724092884717406857