MOLLY NILSSON (se)
AFTER SHOW: LADYBRUCE

VENDREDI 23 NOVEMBRE
Bar: 22h
Début: 22h30
Entrée 15.- | 10.- avec la carte du Salopard || After Show: 5.-

Leftfield, dark lo-fi synth pop

Achat Billet

Prêtresse de son propre label et des productions de son one woman band, Molly Nilsson officie depuis Dark Skies Association, temple voué à un évident héritage minimal synth pop 80’s – qui ne rappelle pourtant étrangement à aucune référence précise – et à une obsession pour une mélancolie sans âge.

La gravité et la profondeur d’un timbre de voix, des thématiques obsédantes comme l’isolement qui se téléscopent à une instrumentation synthétique et DIY frôlant parfois avec une sautillante naïveté; c’est l’exotisme qui dit le mieux la musique de cette Suédoise passionnée de dessin qui se tourne pourtant vers la musique depuis son exil berlinois en 2007.

Aussi décalé, évanescent, sombre que stellaire; bien que les registres diffèrent fondamentalement, Molly Nilsson aurait aussi bien que Julee Cruise pu fouler la scène de la Roadhouse ou s’inviter dans la loge noire de Twin Peaks.

Mirage sonique brouillant les frontières entre songe et réalité, en 2011 Molly Nilsson séduit la dream pop de John Maus (claviers pour Panda Bear et Ariel Pink jusqu’en 2002) qui la fera connaître outre-Atlantique en reprenant avec elle sur son troisième album « We Must Become The Pitiless Censors Of Ourselves » le titre « Hey Moon » extrait de « These Things Take Time », CD-R autoproduit qui paraît sur Dark Skies Association en 2008.

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube
  • http://darkskiesassociation.org/
  • AFTER SHOW

    LADYBRUCE
    new wave / post punk / alternative / synth pop

    Entrée 5.-