Le LUFF revient au Bourg





S’il y a une passion que le LUFF partage avec le Bourg c’est bien la résurrection des aînés qui ponctue par petites touches nos saisons comme chaque édition du festival. Logique alors de voir le LUFF revenir au Bourg cette année avec côté musique Cindytalk (UK) et Bruce Gilbert (UK), le samedi 23 et le […]

S’il y a une passion que le LUFF partage avec le Bourg c’est bien la résurrection des aînés qui ponctue par petites touches nos saisons comme chaque édition du festival. Logique alors de voir le LUFF revenir au Bourg cette année avec côté musique Cindytalk (UK) et Bruce Gilbert (UK), le samedi 23 et le dimanche 24 octobre dans le cadre le l’espace offert au net-label autrichien MEGO.
Le samedi 23 octobre, en exclusivité pour le LUFF, les éditions MEGO présentent une version solo de Cindytalk, formation de Gordon Sharp, unique membre original de l’un des plus obscurs représentants du post punk anglais. Quant à la soirée du dimanche, alors que tous les autres lieux du festival auront cessé leurs activités, il n’y aura plus que le Bourg pour clore cette édition avec le live de Bruce Gilbert.
Membre fondateur et guitariste du groupe londonien Wire depuis 1976, Bruce Gilbert est une figure incontournable de l’avant-garde underground anglaise: Du punk à la noise music, il reste insaisissable et innovateur jusque dans ses productions solo actuelles en musique électronique.
Côté film, une sélection de documentaires dédiés à des artistes ou personnages décalés et un bel exemple d’expended cinema par un de ses représentants les plus rebelles, l’occasion d’assister à une performance image et son prometteuse. Le programme des projections sera précisé dans le catalogue du festival.
Enfin, un dj set de Robin Michel, spécialiste sonore des net labels et plus précisément des productions électroniques expérimentales enterrera l’édition 2010.