LE CERCLE DES MALLISSIMALISTES (FR)
AFTERSHOW: BELAIR RECORDS

SAMEDI 18 MAI
Bar: 22h
Début: 22h30
Entrée 15.-|10.- avec la carte du Salopard|Pass du Salopard: 40.-|Aftershow: 5.-

Hypnotic noise-rock

Achat Billet

LA PROMO DU SALOPARD

DU 15 AU 18 MAI, FAIS UN PEU PLUS CE QU’IL TE PLAIT ... 4 CONCERTS, 4 DJ SETS, 4 JOURS, 40 BALLES !

Mountains (USA), Spectrum (UK), Dracula Lewis (IT) et Le Cercle des Mallissimalistes (FR)

Pour faire l’acquisition du pass, tout soudain sur  : www.petzitickets.ch, Obsession, Disc à Brac

C’est dans le Sud-Ouest de l’hexagone que survit le lègue mallissimaliste, « courant musical apparu au début des années 50 à St-Pétersbourg.
La notion d’art Mallissimal a été donnée au début des années 70 par de jeunes compositeurs européens fortement influencés par le travail de Tachesky, Hugsky et Koustov.
Ces musiciens autodidactes russes se sont intéressés aux anciens rites sacrés des peuplades sibériennes et plus tard aux textures électriques brutes.
Interprété à l’origine en réaction aux débordements de la musique occidentale de l’époque, le courant se déplace vers l’Europe à la fin des années 60. »

Troubles, mystiques, sales, rituelles et dissonantes sont les pièces de Bélibaste de Cocagne ou de Michel Dujardin autopsiées par les cuivres, percussions, clarinette, bandes magnétiques, voix, guitares, arrangements électroniques, etc., des quatre prodigieux mystificateurs bordelais du Cercle des Mallissimalistes dont la puissance des coups assénés n’a rien à envier aux ardeurs d’un torpilleur bangalore.

Pour cette date au Bourg, ils joueront « Le Moire » de Bélibaste de Cocagne ainsi qu’un extrait du projet en cours d’un ciné-concert re-sonorisant Lucifer Rising de Kenneth Anger.

Ils s’accompagneront sur scène du vidéaste Xavier Quérel, membre de la cellule d’intervention Metamkine pour une performance visuelle improvisée.

AFTERSHOW

Belair Records

« We ain’t no juke box, we play what we want »

Entrée 5.-