KONONO N.1 (CGO)
AFTERSHOW: NAT & CLIFF (Mashup !)

JEUDI 18 AVRIL
Bar: 21h
Début: 21h30
Entrée 20.-| 15.- avec la carte du Salopard || Aftershow: Entrée libre

Mazambo trance garage

Achat Billet

Fondé durant les années soixante dans la zone suburbaine de Kinshasa par Mawangu Mingiedi aujourd’hui octogénaire, véritable docteur ès likembé (petit instrument appelé aussi piano à pouces ou kalimba fait de courtes tiges de métal rattachée à une caisse de résonance) ; chef de fil du Congotronics, Konono naît de la rencontre de la transe Bazombo – musique traditionnelle qui se développe à la frontière de l’Angola et du Congo dont les membres du combo sont originaires – et de la bricole.

Pour se faire entendre dans le brouhaha urbain, Mingiedi amplifie sa musique en électrifiant son instrument avec trois bouts de ficelles.
Les micros sont bricolés à partir de batteries et de pièces d’alternateurs de vieilles voitures créant ainsi accidentellement – par les distorsions provoquées par ce matériel incertain – le son original du combo.
Un son qui tout aussi fortuitement induira un rapprochement avec le rock et la musique électronique (Can, Hendrix, Lee Perry, la proto-techno).
La section rythmique se compose de percussions traditionnelles et de fortune élaborées à partir de casseroles, marmites et autres pièces détachées, le tout porté par un sound system fait de mégaphones rapportés de la domination coloniale belge.

Etrange et spectaculaire hybridation de l’électronique et de la musique traditionnelle, c’est dans la saturation, les boucles analogiques, une puissance hypnotique et les complexités rythmiques que réside l’essence de Konono n.1, qui en live (et c’est assurément là que l’expérience Konono est à vivre) livre une musique viscérale, ensorcelante et survoltée.

Image de prévisualisation YouTube

AFTERSHOW

NAT & CLIFF (Mashup !)

Tropical fever : calypso, highlife, afro boogie, compas, funk +++

Entrée libre