DUSTIN WONG (US) + JASON URICK (US)
AFTER SHOW: LUFT (LIVE) + FEDOR TERMIN (DJ SET)

VENDREDI 11 MAI
Bar: 21h
Début: 21h30
Entrée 15.-|5.- avec la carte du Salopard || After Show: 5.-

Rock, Experimental Loop, Ambient, Synth-Drone, Techno-pop

Achat Billet

Le hasard de leur agenda européen leur fait croiser la route et partager la scène le temps de deux dates: l’une au Sonic de Lyon, l’autre au Bourg.

Américains (Dustin Wong de Baltimore et Jason Urick de Portland), tous deux sur Thrill Jockey, une affinité probablement commune, respectivement deux albums sophomores « I Love you » pour Jason Urick et « Dreams Say, View, Create, Shadow Leads » pour Dustin Wong, ce n’est pourtant pas leur musique qui permet a priori le lien le plus évident et pourtant…

D’un côté, une guitare six cordes instinctive, abrasive, méditative autant que délicate et une colonie de pédales (octave, delay, loop) composent les différents postes de la chaîne de montage de l’usine symphonique de Dustin Wong. Un génie analogique sans prétention et une expérience live performative – certes -, mais accomplie dans la grâce et l’humilité. Rare.

Image de prévisualisation YouTube
  • www.myspace.com/dustinclarence
  • De son office digital, Jason Urick manipule le vocoder, les harmonies dissonantes et l’empilement de couches de synthés à partir de son laptop. Une véritable petite entreprise sonore, non sans rappeler le maître Terry Riley ou les co-disciples Oneothrix Point Never ou encore Sam Goldberg (Radio People, Mist House) .

    « Don’t Digital » – Extrait de I Love You

    « I Love You » – Extrait de I Love You

  • http://jasonurick.com/
  • Là ou le digital s’oppose à l’analogique, la pilosité faciale au visage glabre, la guitare au laptop se rencontrent pourtant l’un de points essentiels aux compositions de l’un comme de l’autre: le loop. Boucles entêtantes et hypnotiques qui font franchir le seuil de l’extra-dimensionnel à la musique de Dustin Wong autant qu’à celle de Jason Urick.

    AFTERSHOW

    LUFT (live)

    « Les deux moustachus de LUFT (Raoul records) continuent de s’agiter sur scène, tels deux prêtres fous officiant au mariage forcé de la techno avec la country. Les deux témoins, la disco et la polka, font pendant ce temps de l’aérobic. »

    Fedor Termin (Luft) (Dj set)
    psycho-disco

  • www.myspace.com/leluft
  • Entrée 5.-