Cinema-To-Graphe Conférence et Projections en collaboration avec Circuit





En marge de l’exposition consacrée aux artistes Christophe Berdaguer & Marie Pejus intitulée «Tempodrome» au Centre d’Art Contemporain Circuit, et en collaboration avec celuici, Le Bourg accueille Ronald Creagh le 15 octobre, pour une conférence traitant des utopies communautaires, suivie de la projection du film documentaire d’Alice Gaillard et Céline Déransart: «Les Diggers de San Francisco». Cet événement inaugure un nouveau rendez-vous […]

En marge de l’exposition consacrée aux artistes Christophe Berdaguer & Marie Pejus intitulée «Tempodrome» au Centre d’Art Contemporain Circuit, et en collaboration avec celuici, Le Bourg accueille Ronald Creagh le 15 octobre, pour une conférence traitant des utopies communautaires, suivie de la projection du film documentaire d’Alice Gaillard et Céline Déransart: «Les Diggers de San Francisco». Cet événement inaugure un nouveau rendez-vous mensuel au Bourg, à la rencontre du cinéma et de l’anarchie. Prochain épisode avec «Themroc» le 10 novembre, drame nihiliste et violemment contestataire de Claude Faraldo.

Ronald Creagh est professeur émérite à l’université Paul Valéry de Montpellier.
Il collabore à de nombreuses revues anglo-saxonnes et françaises. il est notamment l’auteur de «L’affaire Sacco et Vanzetti» (2004), et «Nos cousins d’Amérique. Histoire des Français aux Etats Unis» (1988). Dans son dernier ouvrage il relate une histoire des communautés aux Etats-Unis, leurs sources d’inspirations et leur influences sur la pensée et la société occidentale. «Utopies américaines, Expériences Libertaires du XIXe siècle à nos jours» paru en 2009 chez Agone.

Christophe Berdaguer & Marie Pejus sont un couple d’artistes français basé à Marseille tout particulièrement inspirés par l’histoire du design et de l’architecture radicale. Troubles physiologiques, psychologiques, altération des sens, phénomènes paranormaux, président à la réalisation de leurs objets et environnements ou le spectateur joue souvent un rôle crucial. Passionnés par la théorie comme par la pratique, ils ont imaginés l’exposition «Tempodrome» à Circuit, (suite de «Time-Store» présentée à la galerie de l’école des beaux-arts de Tours en juillet dernier), comme un écho explicite au dernier ouvrage de Ronald Creagh et avec la complicité de celui-ci. CBMP ont participé récemment aux expositions «Dreamlands» du Centre Pompidou de Paris, «Spatial City: An Architecture of Idealism», de l’Institute of Visual Arts (Inova) de Milwaukee, ou, en 2009: «Nous tournons en rond dans la nuit…» au Musée d’Art Contemporain de Rochechouart.

Les Diggers de San Francisco: Film documentaire réalisé par Alice Gaillard, Céline Déransart (54 min., 1998). Dès 1965, alors que des milliers de jeunes déferlent sur San Francisco, prêts à lutter contre l’»American way of life», les Diggers organisent à coup de théâtre guérilla et de performances de rue la commune libre de Haight Ashbury. Avec leurs mots d’ordre «everything is free» (tout est gratuit, sois libre) et «Do your own thing» (réalise-toi et choisis ton action), ils mettent en scène un monde sans argent basé sur l’entraide et l’autogestion. Insaisissables parce qu’anonymes, groupe informel sans leader, les Diggers deviennent les détonateurs subversifs d’un mouvement auquel chacun participe à sa manière. Comment le mouvement a-t-il évolué, que sont-ils devenus ? Quelles graines ont-ils semées? À l’heure où l’on dénonce l’économie de marché, il est bon d’écouter leur histoire…