AMEN DUNES (US)
PREMIERE PARTIE
MERIL WUBSLIN (CH/DE)

MERCREDI 08 OCTOBRE
Bar: 20h
Début: 20h30
Entrée 15.- |10.- avec la carte du Salopard

Folk || Psych folk, noise

Achat Billet

« Chuter avec grâce »: là se loge l’essence de « Love » (Sacred Bones Records) quatrième opus de Damon Mac Mahon, leader d’Amen Dunes.

Si l’échec et la souffrance demeure substantiels à l’écriture de Mac Mahon, une voie rédemptrice d’où surgit l’espoir et la lumière terrasse la fureur, la désillusion et la noirceur qui guidait sa plume jusque là.

Un album transitionnel qui marque aussi une rupture radicale sur la forme.

Du lo-fi par défaut, de l’expérimentation sans compromission, de l’improvisation et des enregistrements bricolés en solitaire en une prise dans une cabane dans les bois (« DIA ») ou d’un appartement pékinois (« Through Donkey Jaw »), pour « Love » Mac Mahon a pris pour la première fois le chemin du studio et plus précisément celui de Dave Bryant et d’Efrim Menuck (Godspeed You! Black Emperor) à Montréal.

Mac Mahon y parfait son chant tout en laissant intact la particularité de son timbre, soigne son son et ses arrangements et insuffle une accessibilité inédite à sa musique.

Au noyau symbiotique composé de ses collaborateurs de toujours Jordi Wheeler (guitare et piano) et Parker Kindred (batterie) s’additionne – parmi d’autres – Elias Bender Ronnenfelt d’Iceage à la voix et Colin Stetson (Godspeed You! Black Emperor) au saxophone.

Un projet d’envergure tissé de collaborations multiples et d’efforts conjugués, traversés subtilement par les influences majeures d’Amen Dunes (Tim Hardin, The Velvet Underground, Pharaoh Sanders et Alice Coltrane, Charley Patton, Marvin Gaye, Sam Cooke ou encore Mayo Thompson de Red Crayola) pour aboutir à ce grand album à la solennité pondérée, porté par une mélancolie profonde, livré sans complaisance ni béatitude.

« Etre merdique, mais avec dignité. C’est ça Amen Dunes. »

Sans contredire le fatalisme punk de Mac Mahon, on ajoutera le caractère obsédant, pur, sombre autant que solaire d’Amen Dunes qui sait dire la mémoire, l’amour, le temps, la peine avec une parfaite et rare capacité à les sublimer.

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

PREMIERE PARTIE

MERIL WUBSLIN (CH/DE)
Psych folk, noise

Deux guitares, deux voix.

Projet musical berlino-lausannois formé de Christian Garcia (guitariste-compositeur du groupe Velma) et de Valérie Niederoest (membre de Toboggan et des Wild Guys), le duo acoustique-psychédélique privilégie les harmonies de voix et les dialogues de guitares.

Meril Wubslin puise son inspiration dans des ensembles aux univers aussi denses et variés que ceux des Telescopes, du Michael Yonkers Band, de Loop, de Syd Barret, des Tiny Vipers, de Low ou encore de Smog.

C’est sur scène que le duo prend toute sa force organique avec pourtant si peu de moyens et d’artifices.

Après la sortie de «-1-» en 2010, Meril Wubslin travaille sur un second album dont le duo nous dévoilera quelques extraits.