ACCROCHAGES





Quelque part entre Denges et Denezy, une invitation à participer à Accrochage Vaud, déposée sur une table cossue de salon; il neige dans le Gros-de-Vaud. «Accrochage [Vaud 2010] et carte blanche à videoart.ch ? Non mais je rêve ou quoi ? C’est quoi ce bordel ? Maintenant faut pas être morte ou connue pour être […]

Quelque part entre Denges et Denezy, une invitation à participer à Accrochage Vaud, déposée sur une table cossue de salon; il neige dans le Gros-de-Vaud.

«Accrochage [Vaud 2010] et carte blanche à videoart.ch ? Non mais je rêve ou quoi ? C’est quoi ce bordel ? Maintenant faut pas être morte ou connue pour être exposée dans un musée ? Et des vidéos d’artistes projetées au Bourg ?»

« Minute papillon, que j’t’explique… Comme chaque année, depuis 8 ans déjà, le Musée Cantonal des Beaux Arts de Lausanne organise
son exposition annuelle dédiée à la scène artistique contemporaine vaudoise. Une belle occasion de découvrir ce qui se fait actuellement dans notre région, que l’on soit connu-e ou non. C’est sur la libre présentation d’un dossier qu’un jury de professionnels sélectionnera les oeuvres de celles et ceux qui auront dès lors l’opportunité d’occuper l’espace muséal tout un mois durant. Le jury décernera un Prix à l’artiste dont le travail saura se distinguer des autres; à la clé: l’édition d’une petite publication personnelle et, de la simple ou des simples pièces sélectionnées, accrochées et exposées, cette distinction permettra à la lauréate ou au lauréat de créer et de produire quelque chose l’année suivante, dans une des salles du musée qui leur sera mise à disposition.»

«Mais alors, moi aussi, je peux y participer, même si je n’ai jamais eu l’opportunité de montrer mon travail ?»

La réponse est positive: elle choisit trois oeuvres récentes, car elle peut en présenter trois, en espérant qu’au moins une d’elle sera sélectionnée. Elle les photographie, les imprime, remplit le formulaire, glisse tout ça dans une enveloppe, colle un timbre et respecte le sacro-saint délai du «cachet de la poste faisant foi». Voilà, c’est envoyé, y’a plus qu’à attendre la décision du jury. Cette année, 236 artistes vaudois-es ou travaillant dans le canton de Vaud ont répondu à l’invitation du Musée. Le jury en a retenu 26 dont 34 oeuvres réalisées. Le Prix du Jury 2010 sera attribué le jour du vernissage. Qui succèdera à Robert Ireland, Bernard Voïta, Yves Mettler, David Hominal, Anne-Julie Raccoursier, Jean Crotti et Elisabeth Llach, lauréate 2009 ?

«Alors, t’as été sélectionnée, t’as eu le Prix du Jury ?»

«Alles wird gut – Tout ira bien ! » lui répondra-t-on peut-être le vendredi 29 janvier, dès 18h30.

«Et ces vidéos alors, tu m’expliques ?»

Hors les murs du musée, et en parallèle à Accrochage, [Vaud 2010], videoart.ch, une plate-forme qui soutient la diffusion et la distribution d’oeuvres vidéo réalisées par des artistes suisses, a carte blanche et présentera au Bourg une sélection de films qui reflètent la diversité d’expression des tendances de l’art vidéo suisse. C’est une belle occasion de découvrir ou redécouvrir le travail d’une dizaine d’artistes : Alexander Hahn, Katja Schenker, Muda Mathis et Sus Zwick, Susanne Hofer, Yves Netzhammer, Roman Signer, Sonja Feldmeier, Christoph Rütimann, Max Philipp Schmid et Rudolf Steiner dans des conditions idéales; combien de fois n’a-t-on pas pris le temps de regarder une vidéo en entier dans un musée ?

Cette carte blanche est la première d’une série de soirées dédiées aux productions vidéos suisses provenant de la plate-forme de videoart.ch, et qui sera accueillie dans unedizaine de musées en Suisse, en Allemagne et au Liechtenstein.